vendredi 17 avril 2015

Be careful what you wish for...

'cause you may have it. [Fais attention à ce que tu souhaites, car tu pourrais bien l'obtenir]

Bien sûr, cette fameuse phrase n'est pas de mon cru. Mais elle m'a rentrée dedans raide cette semaine. En étant attentive à ma dernière année, ça fait un an qu'elle me rentre dedans, finalement.

Et je l'aime bien au fond, cette phrase. Elle me fait l'effet de ma meilleure amie qui est là sans me juger, quand je me pète la gueule et qu'elle me l'avait dit, juste là, rassurante.

Il y a quelques semaines, j'ai souhaité fort quelque chose, même si je savais que cette situation allait m'attrister si elle se réalisait. Voilà que ce qui est le mieux pour moi est arrivé : la réalisation de ce souhait. Le mieux dans le sens que c'est mieux comme ça, pour moi.

Et j'ai réalisé que même si j'étais triste, je voyais maintenant que la vie me réserve toujours ce qui est le mieux pour moi. Et ce qui me remplie de gratitude, c'est de réaliser que je souhaite maintenant ce qui est le mieux pour moi, et non pas ce que je crois être le mieux pour moi!