jeudi 27 février 2014

Tentation

Hier, mon ami C, lequel s'est éloigné pour perturbations, me manquait TERRIBLEMENT hier.


Ses grands bras musclés et forts, son calme, sa voix chaude et grave... j'en avais besoin. Mon corps et mon âme le réclamait tout entier.


J'ai résisté à la tentation de lui écrire qu'il me manquait. Pour lui. Parce qu'il me l'a demandé.
Résister à ce genre d'impulsions est une des choses les plus difficiles.


Mais j'ai réussi.
Bien sûr, il me manque encore. Mais c'est moins pressant, plus calme comme envie.

mardi 25 février 2014

Mix'n match

Le rhume a persisté et a "un peu" - notez le sarcasme qui transpire ici - dégénéré depuis le 11 février.  Ça fait maintenant 2 semaines qu'il a commencé et seulement depuis hier, je sens une amélioration. Enfin! Ce soir, j'avais autre chose à faire mais j'avais envie de m'entraîner, chose que j'ai peu faite avec la toux bronchique et la multitude de kleenex à l'heure qui passaient sous mon nez. Ha! Un cours de body fit par-ci, un cours de Zumba toning par-là, mais c'est pas mal tout. J'pensais jamais dire ça dans ma vie mais l'entraînement à la maison me manquait!

------------------------

Mon ami F qui s'était trouvé une blonde, hé ben, il ne l'avait plus après 2 jours. Son histoire est un peu compliquée mais il m'a rappelé, piteux. Je l'ai bien taquiné!
Plus sérieusement, ayant chacun nos points de vue, nos désirs, nos attentes et nos réalités sur les relations amoureuses, ça a engendré des échanges très intéressants. Interprétez dans le sens que ça vous chante.

------------------------
 
J'ai vraiment trop hâte de me faire couper les cheveux! La dernière fois, c'était le 18 janvier. Oui, je sais à peine cinq semaines. Mon rendez-vous est samedi qui vient, là. Mais j'en peux plus!
Les cheveux courts, c'est vraiment très cool. Mais j'peux pas dépasser cinq semaines.

------------------------
 
Il est 20h30. Je vais me coucher.
Bonne nuit!

dimanche 23 février 2014

Une nouvelle plante

Voici mon nouveau captus.

Oui oui! Captus!

Un cactus, c'est une plante qui ressemble à ça, en apparence.
Mais le captus capte les ondes négatives!

Une connaissance à ma collègue au bureau croit vraiment que ça s'appelle un captus. Et j'ai trouvé ça tellement drôle que je m'en suis procuré un, juste pour dire "captus".

Et c'est comme les Super fries de McCain, ça donne inévitablement un sourire :)

jeudi 20 février 2014

Fille indigne

En 2006, ça commençait déjà : billet sans titre.

Huit ans plus tard, ça ne s'est pas amélioré. En plus, la santé de mon père s'est franchement détériorée. En fait, il ne prend pas soins de lui. Malgré toutes les restrictions médicales qu'il a, il persiste au-delà de l'acceptable tête de cochon, à réparer des trucs chez lui, à scier du bois, à grimper l'échelle pour déneiger son toit. Il s'alimente mal aussi.

Le problème, c'est qu'il a commencé à se faire enlever des morceaux. La vésicule biliaire, récemment. Dès qu'il en sera remis, il a sept pierres aux deux reins à se faire enlever par opération. Et ce ne sont pas les premières opérations à cause d'infections et autres trucs qu'il aurait pu éviter.

Il chiale contre le système de santé qui le soigne mois après mois. Il chiale contre le système social qui le paye année après année. Il chiale contre les routes cabossées qui le font souffrir quand il sort de l'hôpital. Il chiale aussi contre les patients chialeux...
Mais il m'appelle pour que j'aille le voir à l'hôpital ou chez lui. Et je n'en ai aucune envie.

Durant le temps des Fêtes, j'ai été le visiter trois fois à l'hôpital pour son infection à la vésicule biliaire qui ne se réglait pas. Je ne sais pas quoi lui dire. Je ne sais pas faire la conversation avec cet être aigri. Même s'il ri entre chaque phrase, ses propos ne trompent pas. Et je n'en ai que faire d'écouter chialer.

Cet homme si fort, plein de volonté et de dynamisme il y a 15 ans est devenu un fardeau pour son entourage.

Je suis très certainement l'une de celles qui n'ont pas vraiment d'attachement à leur patrimoine. Ou peut-être suis-je seulement l'une de celles qui n'a aucune tolérance pour les gens qui ne s'aident pas eux-mêmes tout en pleurnichant que personne ne les aide?

Je devrai bientôt lui faire part de cette réflexion, à mon paternel. Car ses appels sont insistants, comme s'il s'attendait à ce que je prenne soins de lui. Mais il n'en sera rien. Ce n'est pas personnel : je ne suis pas faite pour prendre soins de quelqu'un. Plus il est malade, plus je m'éloigne.

Je n'endure plus mon père, même si je l'aime.

mardi 11 février 2014

S'entraîner "bm"alade

Depuis hier soir, j'ai les sinus qui piquent. La gorge irritée. Les joues rouges et le nez qui mouche trop gluant. Faut croire que j'ai le rhume, ce qui est assez rare.

Aujourd'hui, on avait un événement à l'extérieur du bureau et de 4h45 à 16h30, j'étais congestionnée, avec un léger mal de tête et la face en feu.

De retour chez moi, j'ai mangé une laitue découpée en p'tit bouts avec des oeufs cuits durs, des concombres et une vinaigrette maison. J'ai fait un peu de ménage et j'ai décidé de m'entraîner à fond, comme si mon corps n'était pas malade.

Hé ben, j'ai constaté que mon entraînement était très performant et que mon corps a maintenant oublié qu'il était enrhumé!! Ça m'épatate!

J'ai pas fait de recherches scientifiques là-dessus et ça ne me tente pas de chercher maintenant mais il doit y avoir un lien avec ce que l'exercice produit dans le corps. Tant mieux. Et ça m'encourage à continuer :)

dimanche 9 février 2014

Dompée X 2

Je suis célibataire et bien comme ça depuis plus d'un an maintenant. Je suis bien entourée en amitié et mes besoins affectifs sont plutôt comblés. Lorsque j'ai besoin de plus, j'ai quelques contacts et parfois, je provoque des rencontres, pour la nouveauté, la diversité. J'aime ça d'même.

Je m'attache à la majorité des gars que je rencontre. M'attacher dans le sens de les apprécier pour ce qu'ils sont. Dans le sens de leur souhaiter le meilleur. Je m'attache comme on s'attache à un ami.
Pas dans le sens de vouloir les retenir et tomber amoureuse et vouloir les garder pour moi. Non, je sais maintenant que c'est impossible et mon désir n'est pas là anyway.

Récemment, mon ami C. m'a écrit être perturbé et désire cesser nos rencontres.
Ce soir, mon ami F. m'a appelé pour cesser nos rencontres aussi, puisqu'il s'est fait une blonde.

Ma première réaction pour C. a déjà été décrite et j'en suis toujours au même point : zen.
Ma première réaction pour F. fut d'être extrêmement heureuse pour lui, puisque c'est ce qu'il voulait, une blonde. J'ai souris au téléphone, à son annonce.

En raccrochant, je me suis rendue compte que... je sais pas trop en fait. Que même si je vis comme je le veux, il y a toujours un côté sombre et que ce soir, il me percute? Bon, ça c'est une évidence, je sais bien qu'il y a toujours deux côtés à la médaille.

Je veux dire, je me rends compte que l'acceptation de ma situation, mon besoin viscéral d'être seule, se fait précisément au moment où je n'ai plus le choix d'être seule. L'acceptation réelle. Celle où malgré les désavantages, j'apprécie quand même. Sans regret aucun.

Et je crois que c'est ce soir que je réalise pleinement combien je suis choyée de m'accepter telle quelle, sans en faire tout un plat et en étant heureuse pour les gens que j'aime.

Oui, je suis vraiment choyée!

jeudi 6 février 2014

J'ai la tête et le coeur perturbé

Un ami que je fréquente depuis quelque temps ne me donnait plus tellement de nouvelles depuis trois semaines. Je pressentais quelque chose.

Aujourd'hui, je lui écris pour savoir ce qu'il en est : comment va-t-il, réellement? Est-ce qu'il désire qu'on se revoit?
Pas pour mettre de la pression mais savoir à quoi m'en tenir. Réponse positive, négative ou indécise, j'aime une réponse.

"J'ai la tête et le coeur perturbé, chérie. Je dois prendre du recul et quand je serai ok, c'est correct si je te recontacte?"

"Tellement. Oh oui, tellement. Prends ton temps mon trésor. Love."

Nous avons passé de très beaux moments ensemble et c'est certain que nos rencontres me manqueront. Mais comment refuser une demande si sincère, si authentique? Impossible.

En recevant sa réponse, j'ai souris. Pas par plaisir de se faire rejeter (pour un temps? indéfiniment? peu importe). Parce que des gens qui s'écoutent, il y en a. Et j'admire ces gens. C'est le plus beau cadeau qu'on puisse se faire, de s'écouter réellement et se respecter en énonçant ses besoins.

lundi 3 février 2014

L'activité continue

Hé bien, j'en suis la première étonnée mais depuis le 20 janvier, je continue de m'entraîner à la maison! Chaque soir, je fais mes exercices. Sinon, je vais en ski alpin ou en patin. C'est mon record, deux semaines.

On dirait que j'ai réussis à ouvrir la porte quand la détermination a cogné, cette fois.
J'en suis ravie :)