jeudi 16 février 2012

Full rack

Je ne vous ai pas beaucoup parlé de mes broches, il me semble.

Alors voilà, le 1er septembre, je me faisais enlever les 4 premières prémolaires pour faire de la place.



Le 6 octobre, j'ai fait posé une partie des broches pour laisser le temps à mes dents d'en avant de se faire de la place sans pression.

J'ai eu 2 ajustements ensuite.




Ce matin (5 mois plus tard), j'ai fait poser le reste. J'ai donc maintenant un full rack de broches.


Actuellement, j'ai mal au crâne et on dirait que mes dents ont bougé de 10 cm chaque. Mais je sais que d'ici 2 jours, ce sera terminé et je pourrai manger presque normalement. Je me considère très chanceuse car selon plusieurs personnes, avoir des broches, c'est l'enfer et souffrant. Pour moi, c'est contraignant pour quelques jours, tout au plus.


Mon orthodontiste et les professionnels qui travaillent avec lui m'ont tous dit que mes dents bougaient très bien pour une adulte. Que c'était même étonnant. Peut-être que mon traitement sera moins long que deux ans et demi? Je ne me fais pas d'attente. On verra.

Je me suis amusée à prendre une photo avec mon empreinte de dents à 5 mois d'écart il y a quelques jours.

dimanche 5 février 2012

4 années à deux

Il n'y a pas si longtemps, mon amoureux et moi avons fêté nos 4 ans de couple avec clause d'exclusivité. On en a vécu des choses! On a évolué, beaucoup. En fait, on a pas vraiment fêté parce que c'est pas dans nos habitudes. On célèbre quand on a envie, pas obligatoirement quand c'est l'anniversaire d'une date X.

J'ai pensé à notre relation et beaucoup de positif me vient en tête : on ri souvent ensemble, on est bien les deux tout seuls, on se taquine, on a une belle complicité et on se complète bien, on accepte nos différences, on fait attention à l'autre, on s'excuse parfois et on s'dit qu'on s'aime avec sincérité tous les jours.
Et il y a une chose que je n'ai jamais jamais fait devant mon chum... et ça m'a sauté au yeux!

Je n'ai jamais vomi devant lui!

Wow! C'est peut-être pour ça qu'il me trouve encore sexy!

jeudi 2 février 2012

Page 726, Livre de ma vie

J'avais 10 ou 11 ans et il me semble que j'étais au camp musical. Celui où j'ai vécu une humiliation marquante. L'humiliation de ne pas savoir lire mes partitions après 5 ans de cours parce que j'apprenais mieux avec mes oreilles et de se le faire mettre en pleine face devant tout le groupe.

Il me semble que c'était le dernier soir et il y avait une grande fête dehors, avec un genre de plancher de danse carré, plancher de plywood enlignés sur le gazon, 1 poteau aux 4 coins et des petits triangles de couleurs accrochés sur des fils, pendouillant d'un poteau à l'autre. En fait, je ne me souviens plus vraiment de la fête.

Ma mère était là, assise à une table à pic nic avec mon petit frère, peut-être. La nuit était tombée et il devait être très très tard pour la petite fille que j'étais, car c'était l'été, il faisait encore chaud, même à la noirceur. Il ne restait plus grand monde mais la musique jouait toujours. Et la toune est partie : I love Rock'n Roll, la version Joan Jett & The Blackhearts, la version qui buche. C'était la première fois que je l'entendais. Et je me souviens que mon corps s'est bougé tout seul jusque sur les plywoods instables. Il s'est mis à faire des mouvements au rythme des coups de base drum et de guitare. C'est mon premier souvenir d'être transporté par une toune. Une mélodie, des paroles et pleins de trucs mélangés sont venus me chercher dans mon plexus solaire.

Depuis, plusieurs chansons me touchent au coeur, me hantent la tête ou me donnent envie de bouger. Mais peu me relient à un sentiment aussi clair; celui d'être envouté et de m'y laisser aller.