samedi 24 septembre 2011

Besoin de communiquer

Ma communication (Facebook, blog, etc.) est plus lente ces temps-ci.

Je ne trouve plus les mots pour exprimer différemment ce que je vis. Je me répèterais et je n'aime pas vraiment me répéter. Même si c'est pour dire que je me sens bien, que j'évolue, que j'aime ma vie et mon entourage.

Mon blog est au ralenti mais je ne vis pas moins intensément.
Je reviendrai sûrement mitrailler les billets en moment donné car mon besoin de communiquer est cyclique, comme tout d'ailleurs!

En attendant, soyez sages et bons!

vendredi 16 septembre 2011

Pense donc avec ta tête, sacrament!

Quand je me faisais lancer ça par la tête, étant plus jeune, ça me mettait hors de moi. J'avais beau ne pas avoir deux chiffres à mon âge, déjà que je savais avoir fait mon possible et avoir ma propre logique, qui n'était pas si mauvaise. Ça diminué mon estime? sûrement. Ça renforci mon esprit logique et mon besoin de me "backer" dans toute situation? sûrement aussi.

Aujourd'hui, je n'ai vraiment pas souvent envie de dire ça à quelqu'un. C'est pas bien. Par contre, depuis quelques semaines, une employée reprend ses vieilles pantoufles et "performe" de la même manière qu'avant son congé. Parfois, j'ai vraiment envie de lui dire "pense donc avec ta tête, sacrament!".

Ayant maintenant un cours approfondi et personnalisé en supervision, je ne peux bien sûr pas me permettre de dire ça "par inadvertance" en m'excusant ensuite... Je dois plutôt lui présenter le problème que je perçois et l'impact que ça a sur les autres, si elle en est consciente, comment pense-t-elle y remédier, se donner un échéancier réalisable, la coacher, voir aux résultats à l'échéance et prendre action s'il y en a à prendre.

Parfois, superviser des gens, ça demande beaucoup de contrôle de soi...
Et je m'étonne d'y arriver, somme toute, assez facilement.

samedi 10 septembre 2011

Journée mondiale de la prévention du suicide

Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de la prévention du suicide.



L'Association québécoise de prévention du suicide en fait la promo et donne beaucoup d'information sur son site.

Ça m'touche parce que j'y ai déjà pensé et parce que j'connais des gens qui y ont pensé. J'ai aussi connu des gens qui sont passé à l'acte.

Et je crois que le meilleur moyen pour prévenir le suicide, pour le moment, c'est d'en parler et d'être informé.

Parlez-en. Qui sait si vous n'aiderez pas quelqu'un sans même le savoir :)

jeudi 8 septembre 2011

Sous supervision

Nous avons, depuis quelques mois, une nouvelle technicienne comptable au bureau, qui fait tout à fait l'affaire. Une jeune demoiselle, très belle personnalité, qui veut apprendre tout de la vie professionnelle et de son métier, dévouée, avec ses petits fantômes mais une grande ouverture d'esprit.

Et il y a quelques mois, j'ai pu choisir moi-même ma consultante afin d'être coachée pour mieux superviser mon personnel. J'ai des aptitudes naturelles mais les besoins de l'association pour laquelle je travaille requierent que j'améliore certains aspects afin d'appuyer mon patron, d'arriver aux objectifs de l'association sans y dépenser toute mon énergie. Quelle opportunité!! Je ne pouvais que la saisir à deux mains et remercier mon patron de me laisser une aussi grande lattitude : choisir sa consultante, choisir comment apprendre et choisir le programme, en individuel, en groupe; tout choisir quoi!!

Programme bâti pour moi en trois volets : connaissance de soi (individuel), conscience de soi (individuel) et relations interpersonnelles (groupe et individuel). Je peux vous affirmer que les deux premiers volets m'ont beaucoup travaillés. Je me suis investie à fond. On identifie des valeurs, on creuse un peu pour identifier des comportements acquis qui sont inadéquats en supervision (ou ailleurs, d'ailleurs). J'ai mis mes trippes sur la table pour bien les regarder, les accepter et constater que ça fait de moicette personne que je suis aujourd'hui. Avec tout ça, j'ai réalisé que j'ai plusieurs outils que parfois, j'utilisais instinctivement mais que souvent, je mettais de côté à cause que j'étais pris dans mes émotions. Et gérer en émotive, c'est pas bon. J'ai maintenant des outils pour gérer objectivement. Vous pouvez pas imaginer le poids que ça m'enlève!

Aujourd'hui au bureau, sans que ce soit une journée de merde, ce fut difficile. Pas très en contrôle, trop de choses à faire, mauvaise supervision de ma part par manque de temps, imprévus et frustrations mineures. Je suis à fleur de peau.
Ce soir, avant de quitter le bureau, j'ai reçu une copie du "rapport de formation" que la consultante a fait à mon patron. Je l'ai imprimé et lu en arrivant à la maison. Les larmes me montent aux yeux. C'est un rapport juste et il me touche. Il est très positif à mon égard et les points à améliorer, sans qu'ils soient expliqués, sont précis. Soulagement, premièrement. Ensuite, ça me remet en plein visage mes trippes que j'avais un peu mises de côté depuis le début de mes vacances.

Je crois que c'est pour ça que je suis émotive : j'étais loin de mes trippes...
Demain matin, je serai en feu!

lundi 5 septembre 2011

Désserrer la ceinture

Depuis le 1er septembre, je ne vis que dans ma bouche. Quatre dents étant enlevées, toute mon attention est toujours concentrée dans mes trous de dents.

Manger est tellement long (hier, ça pris 1h pour manger une petite omelette)!!
J'ai toujours faim parce que je ne mange que de petites quantités à la fois.
Faut prendre des minis bouchées.
Faut mastiquer lentement.
Faut pas mastiquer dans les trous.
Faut nettoyer après chaque "repas".
Soie dentaire.
Brosse les dents où y'a des dents.
Rince-bouche.

Et comme il y a des trous, mes dents à l'entours veulent prendre la place. Comme si depuis tant d'années, la ceinture de mon pantalon retenais ma bédaine très très serrée et là, j'avais retiré cette foutu ceinture et le pantalon... mais des dents, ça bouge moins facilement qu'une bédaine...

Vous me direz qu'il y a pire que ça dans la vie. Je suis d'accord. Mais je réalise que quand un "mal" est présent constamment, ça englobe toute notre réalité. Et je pense aux gens qui souffrent continuellement; ça doit être invivable. Moi, cet état, je l'ai choisi et il est temporaire pour être mieux dans 2 ou 3 ans. Mais les gens qui ont toujours mal dans leur corps...

Ce matin, je ne voulais pas me plaindre mais plutôt expliquer pourquoi je suis pleine d'ampathie pour les souffrants.
Étant moi-même, je me suis quand même plaint un peu.

vendredi 2 septembre 2011

Le deuil

Ce soir, ça fait 5 ans que mon ami Godz est mort.
Le 25 août, pendant mon voyage en Gaspésie, ça a fait 1 an que ma mère est morte.

La mort, c'est cruel pour ceux qui restent. Même si on sait tous que ça fait partie de la vie, même si on garde un bon souvenir de ces gens qui veillent sur nous, même si on a appris et évolué de ce départ physique, c'est douloureux si on en fait pas notre deuil.


Ce soir, on a passé du temps entre amis. Ce fut très agréable. Et on en a reparlé, de "il y a 5 ans, quand c'est arrivé". Ça m'a fait du bien car c'est la première fois que j'en reparlais en groupe "concerné". Mais je réalise que mon deuil n'est pas fait. Je ne l'accepte toujours pas. Je le pleure, il me manque. Peut-être est-ce la violence de sa mort qui m'affecte tant? Je devrai le faire un jour mon deuil sinon, ça me rongera toute ma vie.

Ceci dit, je fête d'être encore si bien entourée.
Merci mes amis!

Din dents!

Hier, première étape pour le traitement d'orthodontie, je me suis fait arraché les 4 deuxièmes pré-molaires.
La veille, je suis allée chez l'ostéopathe pour me préparer.
Et tout a bien été. Je n'étais pas si stressée (4mg d'Ativan aidant) et le dentiste fut bien gentil. Il m'a dit que j'avais de grandes racines!

Au retour à la maison, je me suis reposée. Et vomi aussi. En surprise. Je ne m'y attendais pas du tout. Alors j'ai aussi nettoyé! hehe
Aujourd'hui, je vais bien. Ça ne fait pas mal et ça ne saigne plus. Je vais pouvoir manger des choses pas trop chaudes et tendes.

Je me pensais bien en forme ce matin et j'ai été faire quelques commissions mais une fois rendue dans les magasins, je voulais dormir. Je suis donc de retour et prends ça ben relax!

Bon vendredi!