vendredi 22 juillet 2011

Fâché

Le petit nuage était fâché hier... et j'en ai capté un bout.


C'est tellement beau. J'aurais passé la nuit à regarder ça!

mardi 19 juillet 2011

Impressionnée

Durant le congrès du bureau, mi-juin, j'ai été me faire masser à l'Amerispa de l'hôtel où j'étais, le Fairmont Tremblant. D'habitude, ces messages-là sont corrects mais sans plus. Un bon relaxant après un congrès demandant, ce n'est pas de refus mais ce n'est pas la révélation des massos qu'on trouve là. Normalement, dis-je bien...

Alors, c'est une toute petite demoiselle rousse, de 19-20 ans, qui m'acceuille pour mon massage thérapeutique, timide, avec une petite voix que j'entends à peine. Sans vouloir juger, j'me dis que je vais me faire flatter durant 80 minutes mais aussi bien en profiter.

Après seulement quelques instants de contacts, j'ai senti une force en elle. Ses mains avaient quelque chose d'expérimenté. Comme une vieille âme, mais à propos de ses mains. Elles m'ont transportées, m'ont détendues et ont travaillé mes tensions d'une façon peu commune. Dur à expliquer. Ésotérique même, je dirais. Des mains en qui tu n'as pas le choix d'avoir confiance. Minuscules mais solides et pleines, ne sachant plus où elles sont exactement. J'étais subjuguée et je devais lui dire.

À la fin, elle me dit qu'elle me retrouvera à l'extérieur et de prendre mon temps pour me rhabiller et tout le tralala. Je lui dis : "attends, j'ai quelque chose à te dire. Quel est ton nom?".
Marie-Soleil, me dit-elle, craintive. "Marie-Soleil, je suis très critique en matière de massage et je dois te dire que tu as des mains magiques, tu as une force divine. Tu es toute jeune; ne te laisse jamais impressionner par qui que ce soit, apprends toutes les techniques que tu peux, explore ce qui n'est pas enseigné à l'école et une fois que tu auras ton expérience ici, va faire ta clientèle. Tu as quelque chose que très peu de gens ont, fais-toi confiance, absolument!"
Elle m'a remercié chaleureusement et est sortie. À ma sortie de la petite salle, je l'ai encore remerciée et lui ai souhaité bonne continuation. J'ai payé et suis partie, bouleversée.

J'aurais aimé lui jaser plus. Je ne sais pas pour lui dire quoi, remarquez. M'assurer qu'elle ait bien capté mon message, qu'elle est consciente de ce qu'elle détient...

Hier, dans la poste, j'avais une petite enveloppe du Amerispa. Elle contenait un reçu avec son nom au complet. Évidemment que je l'ai trouvée en un clin d'oeil sur Facebook... Devrais-je lui écrire? ou bien je suis juste une vieille matante insistante?? Et pourquoi ai-je si envie de lui écrire??

samedi 16 juillet 2011

Patience dentaire

Ça y est, tous mes rendez-vous sont planifiés :

1er septembre : extraction de mes quatre 2e prémolaires (à la fin de mes vacances)
16 septembre : nettoyage du 6 mois et réparation s'il y a lieu
29 septembre : empruntes de dents, évalution
6 octobre : pose des broches (la veille de ma fête!)

Avec les vacances des bureaux de dentistes, les étudiants qui vont là avant le retour à l'école, c'est ce que j'ai pu avoir comme date...

C'est loiiiiiiiiiin!!!
Tsé, quand on prend une décision et qu'on est prêt, on voudrait que ça se fasse immédiatement... En tout cas, moi c'est comme ça. Je m'informe, je mijote, mais quand je décide, c'est un GO immédiat. Ben là, ça fait travailler ma patience!
Et peut-être que c'est pour le mieux :)

jeudi 14 juillet 2011

Évolution des bobos

Je dois vous avouer que je récupère mieux que je pensais!

Je viens de passer deux jours en formation intense et j'ai amplement le loisir (inconscient) de m'égaler (lire : enlever les gales (galle? mon dictionnaire est dans un entrepôt..)) le coude. Ça donne un très bon résultat après 6 jours seulement sauf le petit bout où j'étais trop concentrée pour me rendre compte que ça faisait mal! Voir le super montage du coude blessé, après 2 jours et après 6. Et mon bleu sur ma cuisse aussi, après 2 jours et après 6... c'est quand même gros comme ma main ouverte.


J'dois aussi avouer que malgré que j'aie rembarqué sur mes patins dimanche dernier, en bonne compagnie, je suis craintive de repartir toute seule sur mon terrain connu... mais je réussirai!

En attendant, la vie est bonne avec moi :)

dimanche 10 juillet 2011

La débarque de ma vie!

Vendredi passé vers 19h30, toute pressée, je pars du bureau après avoir mangé une bouchée, arrive à la maison, trop hâte de faire du roller, les enfile, programme ma nouvelle application, mets ma musique et pars pour mon trajet.

À presque 3 km de fait, mon patin droit, celui qui soutien tout mon poids car j'y suis dans mon élan, arrête soudainement. Une fraction de seconde, je m'en rends compte, arrêté net.

Le moment suivant dont je me souviens est celui où mon visage cogne contre la surface asphaltée de la piste cyclable. Je suis étourdie mais vite, je réalise et là, j'ai chaud. Je tente de me relever mais mon coude gauche et l'arrière de ma cuisse droite m'élancent terriblement!

N'importe, je suis debout et m'asperge le visage d'eau, ne sachant pas trop si ça pisse le sang ou non. Plus du tout étourdie, pas mal au coeur, tout bouge, je me dis que je suis ok. Mon coude gauche, lui, il saigne allègrement et j'y verse de l'eau en reprenant ma route. Il n'y a qu'un seul kilomètre avant d'être chez moi. Un boulevard à traverser aussi.

Je portais mon t-shirt préféré :

Et c'est drôle la réaction des automobilistes arrêtés au passage piétoniers, me regardant passer, toute saignante avec mon t-shirt. Moi j'ai ri en tout cas.

En arrivant à la maison, soulagement total en voyant mon visage pas si défait. Une de mes dents ressortie a fendu ma lèvre inférieure et ma joue est gonflée mais sans plus.

Vite à la douche pour laver tout ça. Et une fois sortie de là, j'ai réalisé que j'avais piqué la fouille de ma vie! À part un bleu par-ci par-là, une piqure d'abeille dans le cou ou sous le pied, je ne me suis jamais vraiment fait mal, je pense.

Ben voilà, c'est fait. Rien de cassé je veux dire, mais tout de même maganée! Surtout musculairement le surlendemain! haha

Quelques photos en lien pour ceux ou celles qui ne voudraient pas les voir :
Mon visage, tout de suite après la douche : face gonflée
Et il y a quelques minutes, 2 jours après la plonge : face pockée
Mon coude gauche, tout de suite après la douche : coude saignant
Et il y a quelques minutes : coude sec mais gros
Et le gros bleu sur ma cuisse droite, il y a quelques minutes : dégueux

Bien sincèrement, c'est moins pire que ça en a l'air. À part quand j'y touche, ça ne fait pas mal. Je répare vite. Et j'ai rembarqué sur mes rollers aujourd'hui et ça très bien été :)

La suite de l'opinion

Je vous dois des explications... J'ai écris le tout après que ma dentiste m'ait affirmé qu'elle ne me ferait pas l'extraction de quatres dents, tel que prescrit par mon orthodontiste, en prévision de l'orthodontie car ça va à l'encontre ses convictions; ça ne se fait plus, arracher des dents...

Elle m'a expliqué pourquoi. Et certains points qu'elle amenait faisaient du sens à mes oreilles. D'autres étaient de l'ordre de l'illumination (toujours à mes oreilles). Ceci dit, ça m'a fait douté du traitement que je m'étais engagée à suivre avec mon orthodontiste.

J'ai donc reparlé à mon ortho, lui ai exposé la situation et mes craintes, lui reposé des questions (on entend pas tout la première fois!) et il m'a expliqué plusieurs choses : il n'est pas non plus pour l'extraction de dents sauf que dans mon cas, c'est un moindre mal. Mes gencives en bas, aux incisives sont déjà très très minces et basses. Si on n'enlève pas de dents et qu'on ne fait qu'expendre, mes gencives, comme tout tissus étirés, seront encore plus minces et on me dira dans 3-4 ans que j'ai besoin d'une greffe de gencives... alors, c'est bien les convictions avec la nouvelle technologie neuro-musculaire mais dans mon cas, ce n'est pas adapté/nécessaire entre autre pour cette raison.
Aussi, mon ortho m'a référé un autre dentiste et ce qui me confirme qu'il a la même méthode de pensée que moi, c'est qu'il m'a dit d'aller jaser un peu avec ce nouveau dentiste, voir si j'ai des atômes crochus, et prendre rendez-vous pour arracher mes dents ensuite, si c'est ok. En effet, déjà que ce n'est pas agréable aller chez le dentiste, faut au moins que tu te sentes en confiance et à l'aise.

Alors voilà, je suis rassurée que ma décision est la bonne :)

mardi 5 juillet 2011

Faire sa propre opinion

C'est effrayant comme je dois parler et parler pour être capable de mettre mes idées en place.
Et ensuite, comment faire sa propre opinion quand on ne s'y connait pas et que deux professionnels de la santé s'obstinent entre blanc et noir? Comment choisir de façon éclairée en étant certaine de faire le bon choix?

Impossible.


Il faut s'informer du mieux qu'on peut.
Il faut ensuite prendre une décision. Pour soi, en se faisant confiance.
Et il faut être prêt à accepter que ça fonctionne (fierté) ou que ça merde (bonjour l'orgueuil apprentissage).

Oui c'est ça. Je vais parler encore un peu, dormir là-dessus et je vous reviendrai avec les détails...

Edit : désolée pour la première aparrution avec une faute grosse comme la terre... Opinion est de genre féminin. Merci à mon amoureux de me l'avoir fait remarqué (et ri un peu).

lundi 4 juillet 2011

La récidive du roller

Avec le printemps pluvieux, je n'en ai pas fait.
Avec les heures de fou au bureau non plus.
Là, j'ai repris. Le goût et le temps. J'adore.
Et en fin de semaine dernière, j'ai eu l'excuse ultime pour changer ma "vieille" paire pour une toute neuve : mon amie n'en avait pas et en voulait une paire pas chère!

Je me suis donc procurée (hé oui, je me gâte!) des beaux et bons Rollerblade Activa! Je les adore!!

Hier midi, je suis allée faire mon double trajet, long et court : 40 minutes et crevée plus que ben raide!
Aujourd'hui (vers 19h): 34 minutes et j'avais le goût d'y retourner!

Demain, j'essaye ça en me levant, à 6h si la piste est chèsse (sèche. Mais j'aime dire chèsse. Ça insulte mieux : "vieille chèsse").

Alors voilà, c'est reparti. Et aussi, la prochaine fois que je fais le trajet, je mets en marche mon GPS et je verrai la distance parcourue et la vitesse :)

dimanche 3 juillet 2011

Sneak peek


Prise par mon amoureux hier matin, à mon insue. Je profitais du matin doux derrière chez moi. Ça ne parait pas mais il y a plus intéressant que le pylone :p

Update

Mon café est DÉ-LI-CIEUX!!

Life is good :)

samedi 2 juillet 2011

Des sons

Il y a plusieurs années, une amie m'a fait remarqué une toune de Jack Johnson en me disant qu'elle adorait cette chanson. Je ne le connaissais pas à cette époque mais rapidement, il est devenu doux à mes oreilles.

Depuis ce temps, chaque fois que j'entends du Jack Johnson, il se passe deux choses en moi : je pense à mon amie que je ne vois plus mais je sais qu'elle est là, et comme un enfant envouté par des sons plaisant, je me balance la tête, incapable de faire autrement.

Toutes ses tounes me font du bien!

Avez-vous un artiste qui vous fait ça, vous?

Addiction

Lorsque ma mère est décédée, j'ai récupéré sa machine expresso (que je lui avais offert), l'ai fait nettoyée et l'ai utilisée.

Malgré que j'ai toujours aimé le café, CE café était tout à fait meilleur! J'en voulais tout le temps, même le soir au retour du boulot, parfois même, la nuit!

La p'tite machine avait quelque problèmes parfois et je l'amenai chez le spécialiste qui m'annonça probablement une fissure au Thermobloc. Quand ça briserait pour vrai, ce serait fini mais elle pouvait fonctionner des mois comme ça.

Samedi dernier, ce fut fini. Je magasinai donc, lu les "review", brisai mon petit cochon et aujourd'hui, j'irai me chercher celle-ci : une Breville 800ESXL!

J'ai trop hâte!!