dimanche 30 mai 2010

Inversement

En 2003, j'ai suivi un régime parce que je me trouvais grosse à 140lbs.

L'an dernier, j'ai eu beaucoup de problèmes de santé qui m'ont empêché de faire de l'exercice et je me voyais épaissir tranquillement. Jusqu'au summum de 170lbs il y a un mois.

Chaque jour depuis des lustres, j'ai vu mon corps changer et je le regardais avec tristesse. Je voyais de la cellulite apparaître, je voyais ma taille de pantalon augmenter. Je voyais aussi mon médecin qui me disait que perdre du poids ne me ferais pas de tord, évidemment. Héréditairement, tout se passe entre les genoux et la taille.

Depuis deux semaines et demi, je perds rapidement du poids et me voilà avec 15lbs en moins. Il me semble que je suis tellement moins grosse que lorsque je me regardais il y a quelques mois et que j'étais à 155!

C'est drôle comment mes yeux voient le même résultat tellement plus positif aujourd'hui! Pourtant, mes genoux à 155lbs avant ou maintenant sont toujours gros, chose que j'ai toujours détesté. Je peux maintenant porter les pantalons que mon amie m'avait donnés parce qu'ils étaient trop grands pour elle; j'étais un peu triste il y a quelques mois mais aujourd'hui, j'en suis plus qu'heureuse!

Pourquoi mon corps me semble tellement plus beau que quand j'étais à 155 lbs il y a quelques mois? C'est le même poids!
Probablement parce que je sais que c'est pour le mieux et que ça va encore descendre.

Même que parfois, je me surprends à penser que je serai ben trop maigre à 150! Et qu'est-ce que ce sera à 140!

Il y a pourtant un seul résultat qui me fait continuer sans me poser de question : ma jambe où j'ai eu un caillot. Depuis mon 15lbs en moins, elle n'a plus regonflée même si je n'ai pas mis mes bas de contention depuis 6 jours. ÇA, c'est un résultat parlant. Pour ma santé.

Tout ça me fait tout de même réfléchir sur la vision qu'on a de notre propre corps. C'est tout à fait mystérieux.
.

vendredi 28 mai 2010

Un beau problème!

Avec mon -5lbs cette semaine, je commence à manquer de pantalons propres qui tiennent encore autour de ma taille pour le bureau!

Je sens que quelques boutiques auront ma visite samedi.

Quel beau problème :)
.

mardi 25 mai 2010

Le grand saut! --> Done

Voilà, c'est fait.

J'ai beaucoup plus apprécié mon saut et la vue. J'ai beaucoup plus vomi aussi.

Il faisait vraiment trop chaud dans le petit avion durant la montée de 15 minutes et quand il a fallu bouger pour se préparer à sauter, en serrant les sangles, j'ai dit à mon instructeur : "j'ai mal au coeur, donne-moi un sac" et il se met à jaser de ha oui, t'as mal au coeur? tu veux un sac?
Trop tard mec, ça sort là! La fille face à moi reculait à genoux tranquillement pour éviter la coulisse qui s'en allait vers elle dans l'espoir que les deux avant elle sautent au plus sacrant.
Nous nous sommes placés pour sauter et hop! Yééééé chute libre :)

On ouvre le parachute. Presque silence. L'instructeur me fait prendre les sangles du haut et monter sur ses souliers pour me déclipper aux épaules. Ça baisse un peu et la sangle sous la poitrine me fait un bel effet de levier à l'estomac... et c'est reparti... sauf que là, je n'ai pas de sac!! L'instructeur est un ninja et il évite ce qui passe, même si je suis attachée après.

Arrivée au sol, on atterri doucement mais mon instructeur disparait assez rapidement. Je vais rejoindre mon amie, assise par terre, tenant son petit sac tout plein de barres tendres mâchées et de Gatorade... Haaa je ne suis pas toute seule!

La soirée s'est déroulée à rire de nous, imiter l'instructeur français de mon amie qui ne cessait de lui dire : "mets bien le sac tout autour de ta boucheeee", aux esquives du mien, à son haleine de cigarette chaude, à moi qui était tellement certaine de ne pas vomir...

Merci à mon amoureux et à Bi d'avoir été en bas, à nous attendre :)
Merci à Guy, d'avoir volé avec moi et reçu quelques goûtes de mon déjeuner en plein vol :P

Bref, ce fut une belle journée. Mais la prochaine fois, je planifierai une température moins chaude, un instructeur non fumeur et surtout, une Gravol!
.

lundi 24 mai 2010

Le grand saut!

Dû à la mauvaise température, j'ai reporté mon saut de samedi à aujourd'hui.

À 11 000 pieds d'altitude, c'est le paradis. Cette fois, je vais en profiter pour regarder en bas au lieu de regarder la caméra en face de moi. Je vais imaginer toutes ces vies sur cette terre en profitant de cette chute libre. Libre, mon esprit. Le vide, rempli d'amour. Que ça :)

J'ai hâte :)
À 18h30, regardez en l'air!
.

dimanche 23 mai 2010

Up & down

Il y a peu de temps, ma mère allait super bien.
Un peu après, elle n'allait plus bien; ça revenait.
Ce matin, elle va super bien. Ce n'était qu'une hernie abdominale...

J'suis tellement contente mais en même temps, tellement craintive que ce bonheur soit si éphémère!

Hier matin, le frère d'une collègue est décédé après un long combat de 9 ans contre le cancer des os. J'ai tellement pleuré. Même si je ne le connais pas, je suis si souvent passé près de cette sensation de perdre un membre important de ta famille. Chaque fois qu'un être aimé meure, mes sentiments vécus remontent...

Mais je sais aussi apprécier mon bonheur et celui de toujours avoir ma mère à mes côtés.
Des belles montagnes russes avec mes émotions.
Au moins, j'peux pas dire que c'est le plat.
.

jeudi 20 mai 2010

Ça a valu la peine!

-7 lbs.

Je suis époustouflée et fière.

Au moins, cette fois, ma tête de cochon, elle me sert à quelque chose!
.

mercredi 19 mai 2010

Hanteux

Au bureau, ça parle de buffet de p'tites sandwichs pas d'croutes pour la prochaine réunion : jambon, thon, oeufs, poulet.

Je me suis instantannément vue entrain d'en engrouffrer tout plein. Miam.

Le goût était presque présent dans ma bouche.


Je me suis auto-pété ma baloune. Je n'en mangerai pas. Je perds du poids et c'est pas pour rien.

Je résiste.


Resistance is not futile.

.

bleh

Tsé quand la journée est longue, que t'as l'impression que tu n'as rien fait au bureau même si t'as couru toute la journée, que tu t'es levé avec un mal de tête, les yeux bouffis sans raison, toujours faim/inconfort dans le bedon/on sait pas si on a faim ou trop mangé finalement... aucune satisafaction du devoir accompli aujourd'hui.

Au moins, mon saut est réservé avec mon amie Méli samedi à 14h45 :)
Et mon amoureux précieux prendra soins de moi ce soir, comme tous les soirs :)
.

mardi 18 mai 2010

Ça me rattrape

Tantôt, en m'en venant à la maison, une toune que je ne croyais pas sur mon ipod s'est mise à jouer. Très fort.

Highway to Hell

Et devant mes yeux s'est installée l'image de Godz quand j'ai atterri de mon saut en parachute le 6 août 2006; gros sourire, les bras en l'air, aussi fou que moi qui vient de descendre 11000 pieds à une vitesse complètement débile.

J'ai poursuivi mon trajet en voiture les yeux perdus et embrouillés, sur le pilote automatique. Avec une idée bien fixe en tête : sauter à nouveau samedi ou dimanche.

Des fois, je pleure encore en me demandant pourquoi il est parti. Mais souvent, je remercie qu'il soit passé dans ma vie. J'irai donc le côtoyer et lui faire un high five pour quelques secondes en fin de semaine.
.

vendredi 14 mai 2010

De l'action

Je me suis enfin prise en main. Hé oui, le régime, la fameuse solution facile.

C'est un programme que je juge bien fait pour moi car je suis coachée. Aussi, on m'apprendra à bien manger. Mais là, c'est un boost. Un "on a des résultats maintenant" et ça fait du bien à ma tête. Ce n'est pas facile mais ça marche. C'est pas mauvais pour ma santé, j'ai toutes mes vitamines et j'ai juste assez de protéines. Pu aucun sucre. C'est ça qui est difficile. Il y en a partout du sucre. Mais je résiste.

Et j'aime ça :)
.

mercredi 12 mai 2010

Constatation épeurante

Une grosse araignée qu'on n'écrase pas du premier coup fini toujours par disparaître... et donc, être toujours là, quelque part.

En plus, c'est une araignée du matin : chagrin.

Je n'aime pas ça du tout.
.

dimanche 9 mai 2010

Couper le sucre

Me voilà, depuis bien longtemps, tranquille avec mon super moka maison un dimanche matin devant mon écran. Pas de stress.

Mon moka qui s'est fait coupé la dose de Quick liquide de "monstrueuse" à 1c. à thé.
Et il est toujours bon.
Je l'aime mieux comme ça finalement.

Et le café régulier? Avec seulement un petit sucre (au lieu de 3 ou 4), je tente encore de l'apprivoiser mais plus souvent qu'autrement, je ne le finis pas. Du coup, ça réduit ma consommation de café, ce qui n'est pas non plus une mauvaise chose.

Trop curieuse ce matin, je me suis pesée et j'ai perdu 2 lbs depuis mercredi! Je ne m'emballe pas car la pesée est le mercredi mais c'est encourageant!


Là, c'est le temps de couper la barbe des séries (que je n'ai pas dans le visage d'ailleurs!)

Bonne journée!
.

jeudi 6 mai 2010

Écouter ou regarder le hockey?

Moi, j'm'en fout du hockey. Bon, je suis très fière du Canadien quand il gagne, je suis contente avec tout le reste du monde mais je ne suis pas l'équipe et ne connait pas le nom des joueurs.

À la télé, c'est une torture que d'essayer de suivre et surtout, SURTOUT, entendre Coatch et Joël. Mais écouter le hockey à la radio avec l'essoufflant Martin McGuire, c'est tout autre chose! C'en est même intéressant!

La meilleure formule est donc le son de la radio et l'image de la télé... j'suppose qu'on est pas les seuls à faire ça :P
.

mercredi 5 mai 2010

Difficile

Vous avez déjà essayé de vous essuyer les mains quand une seule était mouillée?

Difficile, je vous dis...
.

mardi 4 mai 2010

La motivation

Je ne sais pas ce qui me prend mais même si je viens d'engloutir un repas raisonnable au restaurant et que ça ne me tente pas d'embarquer sur l'elliptique, je vais y aller quand-même. Presque avec plaisir....

Est-ce que c'est ça la motivation?

Si oui, elle est discrète car elle ne s'est pas présentée en rentrant chez moi, mais peu importe, elle est la bienvenue!
.

dimanche 2 mai 2010

La sosie de ma mère

Tantôt, je m'installe sur l'elliptique en ouvrant la télé pour 45 minutes d'exercice. Je me réjouissais de pouvoir écouter un bout de Tout le monde en parle. Ça ne m'arrive pas souvent. Malgré que j'adore cette émission, il m'arrive rarement de prendre rendez-vous avec la télé.

Après 5 minutes, je vois l'arrivée de Nancy Mawn, une dame en fin de vie. Toute jeune encore (48 ans, il me semble), elle a eu son diagnostic : il ne lui reste que 3 mois à vivre. Elle raconte sa vision des choses, comment elle vit ça et mon Dieu, je suis tombée en bas de la machine. C'est ma mère, tout crachée, avec quelques années en moins mais la même vivacité, la même détermination et sérénité. Pratiquement le même visage...

Ce que je trouve difficile d'écouter les gens qui vont mourir avec tant de sérénité, c'est de l'accepter autant qu'eux. Je n'y arrive pas encore mais j'admire ma mère, j'admire cette dame. Ça me bouleverse mais en même temps, j'en ai besoin.

Merci de nous avoir partagé cette paix.
Merci.
.

Délivrée

J'ai enlevé mon bracelet Médic.
J'ai enfin mangé des asperges avec le reste de mon souper.
Je peux boire de l'alcool sans me soucier de dépasser une consommation.
J'ai pu manger quelques bleuets ce matin au déjeuner.
Demain, je pourrai manger un avocado comme collation ou prendre du lait de soya pour déjeuner!

C'est fini, les p'tits pots de pillules, au moins jusqu'au 11 juin... Et j'en suis heureuse!
Mon souper a été tellement délicieux, comme si ça faisait des mois que je n'avais pas mangé...

Je me sens délivrée!
.